La randonnée en Snowkite – l’équipement

Vidéo d’une balade complètement improvisée: Le spot du col du Granon fonctionne part vent de secteur Sud mais ce jour là un vent météo de Nord- Ouest est annoncé l’après midi alors qu’il fait vraiment chaud et qu’une brise de vallée s’installe. Cette brise de vallée irrégulière nous aura permis de partir de la voiture sur les langues de neige et de remonter par intermittence vers la Gardiole, plus exactement au col des Cibiéres pour redescendre sur le plateau des Cibiéres et remonter le vent vers le col de l’Oule. Nous avons pu descendre vers le grand lac de l’Oule mais le vent était capricieux, avant de retourner vers le col du Granon pour redescendre à la voiture.

La randonnée en montagne nécessite un minimum d’équipement pour évoluer dans cet environnement en toute sécurité, d’autant plus en hiver. En marchant la température corporelle augmente et la transpiration peut vite devenir inconfortable. Il est donc important de bien s’habiller, si possible avec des vêtements performants (respirant et léger). Personnellement j’utilise aujourd’hui un pantalon North Face Gore tex et une vest Norrona Gore tex, en dessous j’utilise les collants et t-shirt manche longue Domyos.

« Il est loin le temps ou je partais en buggy ultra lourd et harnais de kitesurf … »

Le poids des skis et les chaussures de ski sont bien évidement aussi importants, ce pourquoi cet hiver je suis passé en fixations légères, j’ai du donc investir dans des skis plus léger et des chaussures adaptées.

« Fini les dyamir lourde et haute avec des chaussures freestyle ultra souples et sans système de marche. »

Je suis assez satisfait de mes KHYON et des DENALI de chez Dynafit en 168cm (ma taille). Autant de plaisir à la descente dans tout type de neige qu’à la montée grâce à leur légèreté et leur forme un peu spéciale. C’était pour moi le meilleur compromis légèreté – rigidité pour se faire plaisir en balade mais comme vous l’avez compris je suis encore novice en équipement montagne.

Notre sac doit être léger aussi, mais en snowkite il faut du volume pour mettre nos ailes en plus. En dessous de 40L je trouve les sacs trop petits et pas pratiques sachant que j’aime prendre 1L d’eau minimum, toujours de quoi manger sucré (chocolat, gaufres, graines…) et salé pour le pic nic. (super important pour moi ce moment de dégustation dans des lieux magiques)

Notre sac comprend la pelle et la sonde sachant que le DVA est sur nous. Un piolet, une corde et des crampons peuvent aussi aider à finir la randonnée quand la pente ou l’état de la neige le nécessite mais loin d’être indispensable. Nos batons sont par contre télescopiques pour être dans le sac à la montée et pour s’en servir à la descente, à l’inverse les peaux de phoques sous les skis en début de montée et dans le sac à la descente. J’ai aussi un couteau, une flash light, une couverture de survie et un pansement compressif au cas où, un tourne vis plat et cruciforme avec quelques vis de rechanges pour les skis ou chaussures. Bien entendu comme tout randonneur j’ai aussi mon GPS pour garder la trace et me repérer si besoin.

« Je l’ai plus utilisé en Norvège que dans les Alpes et je le prend rarement depuis que j’ai ma montre GPS Garmin Forrunner 235. »

Comme beaucoup de randonneurs je m’équipe d’un baudrier d’escalade en cas de besoin de s’encordé ou pour descendre en rappel mais surtout pour accrocher mon kite.

Nos ailes doivent si possible être les plus légères possible pour marcher « sans les sentir » et pour voler dans peu de vent. Sur ce critère là les monopeaux sont vraiment au dessus de toutes les autres ailes… Oublions bien sur les ailes marines gonflables et les caissons à moins qu’ils soient en tissu très léger …

Je pése 70 kg et utilise 75% du temps ma 9m PEAK3 de chez FLYSURFER mais ne part jamais en randonnée sans ma 4m du même model car cette petite taille est idéale pour arriver au sommet ou même pour le vent fort. Je l’ai montée en 15m de ligne avec la sécurité sur la 5iéme ligne pour poser dans la tempête ou au sommet avec peu de place et c’est un vrai bonheur.

J’ai reçu beaucoup de demande de conseils par mail et par facebook sur le matériel de randonnée que j’utilise en snowkite, voilà le pourquoi de cet article. Je n’ai pas parlé de météo ni du risque d’avalanche et du bulletin neige et avalanche; mais en gros j’ai toujours en tête que la montagne est dangeureuse et que chaque face peut potentiellement partir … c’est un autre sujet. A bientôt

Alex